décembre 6, 2021

SANTE221

L'info au-delà du diagnostic

 »Les Graves Dangers de l’Immunité Collective »

DNA molecule, computer artwork. The molecule of DNA (deoxyribonucleic acid) consists of a long double helix of phosphates and sugars, connected by pairs of nucleotide bases (balls and rods). These nucleotide base pairs form the rungs of the spiral ladder seen here. The sequence of these base pairs form the genetic code that is the basis of all life on Earth. An individuals genetic sequence controls their growth and development, and it is passed on to their children. Variations in the genetic sequence during millions of years of evolution have produced the diversity of life on Earth.

Ils sont nombreux ceux qui ont pensé  qu’il faut libérer le virus pour créer une immunité collective. Seulement le danger qui pourrait  en découler est à prendre en compte. En effet selon le docteur Ibou Guissé, au moins  12,5 millions de personnes doivent Choper le virus et développer  une immunité ( une sorte de vaccin) soit 70 à 90%  de la population générale. Il  s’est exprimé en  marge  d’une  journée  de  formation sur  la  stigamatisation et le déni  face  à la Covid-19  organisée par  le  conseil national de lutte contre  le  Sida ( CNLS) en  partenariat  avec  l’Association des journalistes en santé population  et  développement ( AJSPD)

Revenant sur les conséquences, le docteur Guisse parle d’un grand nombre de personnes âgées qui pourrait se retrouver à l’hôpital  parmioparmi les cas graves,mourir du virus. A cette liste s’ajoutent les personnes vulnérables qui développent déjà une maladie chronique.

Dans la même dynamique le docteur  explique  ce qui rend vulnérables ces personnes que « nous avons intérêt à protéger pour éviter la propagation de la maladie ». Les personnes âgées dit-il,  sont faibles d’avance. Cela, du fait qu’elles ont un système immunitaire  moins robuste  à cause  de l’âge, moins adaptatif parce que produisant plus lentement les globules blancs,  un système qui s’emballe très rapidement et devient ok inflammatoire, elles vivent avec une comorbidité. Leur mobilité étant réduite, elles sont très fréquentées et on leur apporte le virus….  » Dans les messages il faut donc faire comprendre aux jeunes que c’est nécessaire de  protéger les personnes âgées pour mieux combattre la maladie » conclut-il.