décembre 6, 2021

SANTE221

L'info au-delà du diagnostic

Disponibilité de l’oxygène : Trois questions au docteur Ndèye Astou Badiane de Path

En marge d’un atelier d’élaboration de messages de plaidoyer pour la disponibilité de l’oxygène dans les structures de santé, le docteur Ndèye Astou Badiane a répondu à nos questions. La coordinatrice de projet à Path estime qu’il faut l’implication de tous pour un mieux toucher les cibles.
Vous pouvez revenir sur la nécessité d’un partenariat pour mieux porter le plaidoyer sur la disponibilité de l’oxygène ?
Comme vous le savez, nous avons travaillé en collaboration avec le sneips ( service national pour l’éducation et l’information pour la santé) et l’Association des journaliste en santé population et développement ( Ajspd) dans le cadre du plaidoyer pour l’élaboration des messages en vu de renforcer la disponibilitè de  l’oxygène et principalement les ressources  financières. Nous savons tous que les  défis demeurent. En plus des ressources financières, le problème de la supervision se pose, s’ y ajoutent les ressources humaines qui utilisent ces dispositifs, la maintenance aussi bien préventive que curative pour assurer la durabilité de ces équipements. Path  travaille en partenariat parce que la santè est arrivèe à un niveau où, une seule entitè ne peut pas dire qu’elle peut à elle seule améliorer la situation des populations.Pour porter le plaidoyer au plus haut niveau, nous avons choisi de travailler avec tout le monde. l’oxygène figure sur la liste des médicaments essentiels et doit être rendu disponible au niveau des centres de santé non seulement pour assurer la prise en charge des cas graves de COVID, mais pour les urgences sanitaires de manière générale. Je  disais qu’à un stade avancè,  le patient a besoin d’être accompagné et cela avec de l’ oxygène disponible. Pour en revenir au partenariat avec les journalistes nous avons élaboré des messages  et identifiè les cibles. Un comitè restreint sera mis sur place pour peaufiner davantage et rendre plus pertinents. L’idée étant d’appuyer l’État a améliorer la santè de tout sénégalais où qu’ il  puisse se trouver….
Par rapport à la disponibilitè quels sont déjà les acquis au niveau de notre pays….?
 Par  rapport au dispositif c’est disponible au niveau du ministère de la santé et de l’action sociale la porte d’entrée étant la direction des infrastructures, des  équipements et maintenance. Depuis 2019 Path appui le ministère de la sante à effectué un inventaire des équipements médicaux mais aussi la disponibilité de l’oxygène au sein de 133 structures sanitaires et nous avons même fait  la situation avant et après COVID. Toutefois, il faut  noter que les structures sanitaires ont une autonomie d’achat des dispositifs de fourniture d’oxygène. Pour avoir une vue d’ensemble et exhaustive, il faudra confronter les informations qui seront acquis au niveau du ministère de la santé et de l’action sociale et au niveau des structures sanitaires.
Quel doit donc être le message phare à l’endroit des bailleurs..?
 il s’agit de les appeler a investir dans le domaine. C’est à dire allouer beaucoup plus de ressources au secteur pour une meilleure disponibilité de l’oxygène qui est il faut le dire, un besoin vital. il s’agit d’appuyer le ministère de la sante pour des ressources financières additionnelles qui non seulement permettront d’acheter ces fournitures d’oxygène mais également  à former les techniciens qui l’utilise et les techniciens de maintenance. Nous lançons un appel à tout le monde à venir se joindre à nous pour atteindre la couverture sanitaire universelle en matière d’oxygène…..