décembre 6, 2021

SANTE221

L'info au-delà du diagnostic

COVID-19 ET DONS DE SANG : Les conséquences de la vaccination

Les structures de transfusion sanguine sont quasi-vides. Les populations ne les fréquentent presque plus depuis la pandémie de covid-19. Par ricochet, il y’a une faible disponibilité du sang dans les hôpitaux. Une baisse de de 15%  des dons de sang par rapport aux 7 premiers mois avant la pandémie. Le professeur  Saliou Diop  du centre national de transfusion sanguine (CNTS). « Cette diminution a des conséquences sur la disponibilité du sang dans les hôpitaux ; cela peut s’expliquer par le fait qu’au début de la pandémie, il y’avait des incertitudes par rapport aux risques liés à la transmission par le sang et en plus, les interdictions de rassemblements pouvaient décourager » a dit le Professeur Diop.

Il précise tout de même qu’il n’y a pas de risque de transmission du virus par le sang. C’est une vérité scientifique. Il y’a plus de 210 millions de cas de Covid dans le monde et aucun de ces cas n’a été transmis par le sang. Il  n’y a pas de risque de transmission lors du processus de collecte. Toutes les mesures barrières sont prises pour permettre à tout ce qui le veulent puisse donner du sang dans des conditions de sécurité.  Le professeur Ndiaye ajoute qu’après les deux doses de vaccin, le don de sang peut être autorisé dans les deux semaines qui suivent. « En se basant sur des connaissances scientifiques, il  n’y aucun risque de transfuser un patient avec le sang de sujet qui a été vacciné avec les vaccins qui sont disponibles pour la Covid-19 ».